Aller au contenu principal

1.3 Documenter et modéliser les interrelations clés des systèmes hydriques nordiques soumis aux pressions climatiques, géosystémiques et sociétales

Chercheur principal

René Therrien

Co-chercheurs

François Anctil, Najat Bhiry, Alexander Culley, Florent Dominé, Guy Doré, Caetano Dorea, John Molson, Daniel Nadeau, Manuel Rodriguez

Collaborateurs

Steve Charrette, Danielle Cloutier, André Fortin, François Laviolette, Jean-Michel Lemieux, Mélanie LemirePatrick Levallois, Benoit Lévesque

Collaborateurs hors UL

Fabrice Calmels (Yukon Research Centre), Daniel Fortier (Université de Montréal), Vincent Fortin (ECC Canada), Émilie Guegan (Norvège), Thomas Ingeman-Nielsen (Danemark), Raed Lubbad (Norvège)

Résumé du projet

Une équipe multidisciplinaire de chercheurs en sciences naturelles, mathématiques, génie, et sciences de la santé propose de documenter et modéliser les interrelations clés des systèmes hydriques nordiques soumis aux pressions climatiques, géosystémiques et sociétales. Nous considérons l'hydrosphère terrestre (eaux de surface et eaux souterraines) et la cryosphère (glace, neige, pergélisol). Trois grands enjeux seront abordés: le manque de données et de modèles hydrométéorologiques pour le Nord, le besoin de prévoir l'impact de la dégradation du pergélisol sur les ressources en eau, les infrastructures et l'environnement et le besoin d'un approvisionnement durable en eau potable pour les communautés nordiques.

Nous utiliserons des techniques d'analyse avancées pour la collecte de données, incluant des dispositifs d'optique-photonique, et nous allons développer les modèles les plus avancés de simulation hydrométéorologique et de la dynamique du pergélisol. Des travaux de terrain sont prévus sur plusieurs sites nordiques, incluant Umiujaq et Salluit au Nunavik, QC. Les retombées attendues du projet comprennent: la création d'une base de données unique sur les flux d'eau et d'énergie qui permettra d'améliorer les modèles opérationnels de prévisions météorologiques et de modélisation du climat,une base de données à grande échelle sur la dégradation du pergélisol dans des zones sensibles qui conduira au développement de la prochaine génération de modèles pour simuler la dynamique de la dégradation du pergélisol, et le développement de méthodes in situ de suivi de la qualité de l'eau et de méthodes de traitement et de surveillance de l'eau adaptées au Nord.

Nous allons collaborer étroitement avec des partenaires des organisations nordiques, de l'industrie et du gouvernement pour assurer le transfert et la mobilisation des connaissances. Ce projet permettra à Sentinelle Nord de se positionner parmi les leaders mondiaux de la recherche sur les systèmes hydriques nordiques.