Aller au contenu principal

Projets de recherche Sentinelle Nord

La transdisciplinarité, l'innovation et le partenariat au coeur de la recherche

L'ambitieux programme de recherche de Sentinelle Nord est articulé au sein de grandes thématiques et plusieurs partenariats avec des acteurs majeurs de la recherche à l'Université Laval et à l'international.

Avec 38 projets de recherche complétés ou en cours, Sentinelle Nord a atteint son objectif de mobiliser une communauté de recherche dynamique et de faire naître des dizaines de nouvelles collaborations transdisciplinaires innovantes entre des chercheurs de haut-niveau et des centres de recherche reconnus de notre institution et d'ailleurs.

Découvrez tous les projets de recherche Sentinelle Nord ci-dessous.

 


Chantier thématique 1 : Décoder les interrelations entre systèmes complexes du Nord (2017-2020)
 

 


Chantier thématique 2 : La lumière comme moteur, environnement et vecteur d'information
dans les milieux naturels et la santé dans le Nord (2017-2020)

 

 


Chantier thématique 3 : Microbiomes: sentinelles de l'environnement et de la santé dans le Nord (2017-2020)
 

 


Partenariat Université Laval / Université Côte d’Azur (2018-2020)
 

 


Partenariat Université Laval / University of Tromsø – The Arctic University of Norway (UiT) (2019-2022)
 

 


Appel à projets ciblé 2019-2022
 

 


Premier appel à projets conjoint Institut Nordique du Québec / Sentinelle Nord (2019-2022)
 

 

 

La transdisciplinarité au coeur de la recherche

 

AVANT-APRES Sentinelle Nord

 

Ci-dessus, les réseaux de collaborations interdépartementales « avant » et « après » le déploiement du programme. Le réseau collaboratif « avant » illustre les liens entre les coauteurs de publications interdépartementales entre 2004 et 2014 inclusivement. Le réseau collaboratif « après » présente les nouvelles collaborations interdépartementales attendues à la suite des publications conjointes des chercheurs au sein des 21 sous-projets transdisciplinaires financés par Sentinelle Nord à l'issue du premier appel à projets. L’épaisseur des liens est proportionnelle au nombre de collaborations. Le diamètre des nœuds est proportionnel au nombre de chercheurs dans chaque département.